Grossesse et vergetures : pourquoi boycotter Bi-oil

     Pendant ma grossesse, je me suis tartinée religieusement le ventre d’huile pour aider un maximum l’élasticité de la peau et éviter d’avoir des vergetures, même si je me disais bien que de toute façon si je devais en avoir, j’en aurais quoi qu’il en soit. On dit souvent que c’est génétique, je n’en sais rien mais en tout cas j’en ai eu, qui sont apparues à partir de 8 mois de grossesse. Jusque-là, rien à l’horizon ! Moi qui croyais tenir le bon bout, j’étais dégoûtée. Je mettais essentiellement de l’huile d’amande douce pure que j’achetais en magasin bio, ou l’Huile de massage vergetures de Weleda que j’aime beaucoup. Mais ma sage-femme m’a dit que ce n’était pas le plus efficace et m’a conseillé Bi-Oil, que je me suis procurée immédiatement.

Promettre la lune

Sur le site de la marque, on nous indique en introduction que :

« Bi-Oil a remporté 298 prix de soins pour la peau et est devenu le n°1 des ventes de produits contre les cicatrices et les vergetures dans 23 pays depuis son lancement mondial en 2002. ».

Bon, une huile très connue donc, pas de moi jusqu’ici apparemment, mais un gros succès il faut croire. On trouve même la liste détaillée des récompenses, 298, rien que ça ! Et pour un produit qui nous promet la lune : effacer vergetures et cicatrices. C’est possible ça ? Évidemment que non. Déjà, quand un produit commence à faire des promesses scientifiquement impossibles à tenir, on est en droit de se poser des questions. On va se dire que certes, certains produits peuvent aider à avoir une bonne cicatrisation et à réduire l’apparence des vergetures.

 De l’art de se moquer du monde

La marque Bi-Oil existe à l’étranger sous un autre nom : Bio-Oil. Tiens donc, pourquoi avoir changé de nom ? Pour des raisons légales : car le nom prête à confusion, et laisse à penser au consommateur qu’il s’agit d’un produit bio, et en augmente considérablement les ventes, le bio étant au goût du jour, alors que clairement, on en est très loin. De toute façon, si aucun label bio n’apparaît sur le flacon, c’est que ce n’est pas bio.

La marque tient tout de même à cette image de produit clean puisqu’elle prend quand même soin de présenter son produit comme respectueux de l’environnement :

« Tous les emballages Bi-Oil sont recyclables et les matériaux en papier utilisés sont certifiés en accord avec les pratiques de gestion durable des forêts. La production de Bi-Oil ne génère pas d’émissions dangereuses, de déchets toxiques ou d’eaux usées. » »Bi-Oil est membre de ‘Beauty Without Cruelty’ (beauté sans cruauté). »

et ne comportant aucun risque pour la santé, même pour les femmes enceintes :

« Bi-Oil a passé les évaluations de sécurité conformément à la Réglementation du Parlement Européen et du Conseil relatif aux Produits Cosmétiques. Le profil toxicologique, la structure chimique, le niveau d’inclusion et le niveau total d’exposition quotidienne de chaque ingrédient utilisé ont été évalués et jugés sûrs pour l’utilisation (y compris chez les femmes enceintes). »

 OMEGA-Bi-oil-flacon-125ml-23625_202_1412264915

Une composition qui fâche

La composition de cette huile miraculeuse, la voici :

Extraits de plantes : Calendula Officinalis Flower Extract (Huile de Calendula), Lavandula Angustifolia Oil (Huile de Lavande), Rosmarinus Officinalis Leaf Oil (Huile de Romarin), Anthemis Nobilis Flower Oil (Huile de Camomille)

Vitamines : Retinyl Palmitate (Vitamine A), Tocopheryl Acetate (Vitamine E)

Base huileuse : Paraffinum Liquidum,Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate, Isopropyl Myristate, Glycine Soja Oil, Helianthus Annuus Seed Oil, BHT, Bisabolol

Parfum (Rose) : Alpha-Isomethyl Ionone, Amyl Cinnamal, Benzyl Salicylate, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonene, Linalool

Couleur : Orange: CI 26100 (Red 17)

Les extraits de plantes et vitamines ne sont souvent présents dans les cosmétiques qu’en très faible quantité, souvent de l’ordre de 1%, ce qui n’empêche pas les marques de les mettre en avant comme substances actives.

Le premier ingrédient, celui qui est le plus présent en quantité dans ce produit, c’est la parrafine liquide. La paraffine est un produit dérivé du pétrole, elle est présente dans de nombreux produits cosmétiques car elle est très bon marché. En tant que produit issu de la pétrochimie, elle ne peut être considérée comme respectueuse de l’environnement. Elle n’a aucune vertu réparatrice et appliquée sur la peau, elle forme un film occlusif, empêche les pores de respirer, donc aurait même tendance à avoir l’effet inverse de celui recherché puisqu’elle empêche les soins et substances actives de pénétrer dans la peau. En application prolongée, elle aurait tendance à provoquer des boutons, points noirs, et autres affections de la peau. L’Office fédéral de la santé suisse a mis en garde les femmes allaitantes qui l’utilisent sur le buste à cause du risque de contact buccal avec bébé. Enfin, les études de l’Organisation Mondiale de la santé ont démontré les effets néfastes de la paraffine sur des organes comme le foie et le cœur. Un produit donc potentiellement dangereux pour la santé.
Le BHT est un antioxydant, utile dans les cosmétiques car il permet d’évider le rancissement et masque les odeurs. Et voici quels sont ses effets sur la santé : il est toxique pour la peau, le foie et les reins, il augmente le risque de cancers, cause une hypertrophie du foie, retarde la croissance cellulaire, accentue les réactions allergiques, est un neurotoxique et un perturbateur hormonal.
Notons enfin la très longue liste de parfums présents dans ce produits, souvent allergènes et irritants.

Boycotter Bi-Oil et se tourner vers des huiles végétales

Au vu de la composition, je n’ai évidemment jamais utilisé ce produit. Et je trouve particulièrement vicieuses ces marques qui cherchent à se donner une image clean et respectueuse de l’environnement alors qu’elles vendent des produits ultrachimiques, polluants au possible et nuisibles pour notre santé. D’où mon appel au boycott de la marque Bi-Oil, et ce malgré ses centaines de récompenses.
Rien n’enlève les vergetures. Les miennes ont cependant vite blanchi et aujourd’hui elles sont presque invisibles pour qui n’y regarde pas de près. Je crois quand même que continuer à passer des huiles végétales sur ses vergetures et les masser aidera à ce qu’elles réduisent et blanchissent plus vite. Mais dans tous les cas, aucun produit ne peut réparer une peau qui a cédé. Cicatrices et vergetures seront toujours là. Et des marques qui se feront des milliards en nous faisant croire qu’ils peuvent nous aider à les effacer aussi, hélas…
Publicités

2 réflexions sur “Grossesse et vergetures : pourquoi boycotter Bi-oil

  1. Quelle honte. Je suis enceinte, on me conseille ce produit à la pharmacie, je l’utilise et 48h plus tard j’ai le ventre rempli de plaques qui me démangent !!!!! Une honte je le répète !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s